23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 19:43

Je tiens tout d'abord à rappeler que les images, dessins et autres gifs présents sur ce blog ne sont pas libres de droit. Ils sont sous Creative Commons (voir la colonne ci-contre), ayant donc une licence assez souple, ce qui ne signifie pas non plus qu'ils sont dans le domaine public. Le droit moral existe bel et bien :

Sa définition
L'auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son œuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible (art. L.121-1 du CPI
).

[…]

Les prérogatives morales de l'auteur

Le droit de divulgation
L'auteur et ses ayant-droits ont la faculté de rendre ou non une œuvre publique, aux conditions et suivant les procédés d'exploitation de leur choix (art. L.121-2 CPI).

Le droit de paternité
L'auteur a le droit de se faire connaître publiquement en sa qualité d'auteur de l'œuvre divulguée. Il peut choisir de demeurer anonyme, de se faire connaître sous un pseudonyme, mais aussi interdire à quiconque d'usurper la paternité de son œuvre.

Le droit au respect de l'œuvre
L'auteur peut s'opposer à toute modification, suppression ou ajout susceptible de modifier son œuvre initiale, dans la forme comme dans l'esprit.

[...]

(source : sacd.fr)

 

Et oui, même dans cette « jungle » qu'est Internet, il paraît évident qu'utiliser les images d'autrui sans son accord n'est jamais bienvenu. Cependant, il semblerait que certains n'aient pas beaucoup de jugeote, je l'ai appris à mes dépends.

...

Il y a quelques temps, j'avais commencé un projet de BD mettant en scène Johnny Paperplane et Fulbe, personnages principaux de mes 24h de la BD 2013. Il s'agissait d'une nouvelle aventure les confrontant à une bande de skinheads bien débiles, la Anti-Drogue Légion, et dont j'avais mis 2-3 extraits sur ce blog.

Quelle ne fût pas ma surprise de découvrir aujourd'hui dans ma boîte mail un message provenant d'un administrateur m'informant qu'il avait "piqué" l'un de mes dessins pour son site. Lui même l'a écrit entre guillemets, jugeant peut être qu'une œuvre n'appartient pas à son auteur, et qu'on ne peut donc pas la lui voler.

Un peu gêné par le fait que cette personne ne m'informe qu'après coup qu'elle ait utilisé mon dessin, je me rends néanmoins sur son site pour voir de quoi il en retourne.

Je tombe alors sur une page dégueulant de croix celtiques, fleurs de lys et autre portraits de Pétain période Vichy, diffusant une propagande digne d'un tract du GUD des années 70. Et mon dessin des trois skins abrutis, sans aucun crédit ni aucune source, au pied d'un article contre la drôôôgue rempli de clichés -parce que fumer, c'est mal, m'voyez. Avec une petite citation de Baudelaire en prime, parce qu'on peut faire dire ce que l'on veut à une citation tirée de son contexte.

Le contexte de mes dessins est mon blog, où je publie mes travaux, à prendre comme un ensemble, un cheminement. Je refuse qu'il devienne l'illustration d'un article écrit à coups de rangers.

Ca fait vraiment bizarre de voir son dessin dénaturé, au milieu de photos des Le Pen et de manifs Civitas. Ca l'est encore plus de se rendre compte que ce que j'avais dessiné comme une caricature un peu exagérée est en fait un portrait réaliste de la jeunesse d'extrême-droite d'aujourd'hui.

Hé les gars, vous êtes assez talentueux pour illustrer vous-même vos articles, non ?

 

...non ?

 

Je ne vous ai rien demandé et je ne veux en aucun cas être associé à vos idées.

 

Et maintenant, un peu de détente :


commis par tom cochien - dans Bédés Trucs
commenter cet article

commentaires

Bonjour

  • : COCHIEN MUST DIE
  • COCHIEN MUST DIE
  • : Orbites humaines, aquarelle, taxidermie de poulpes, crayons de couleur, serpents au formol, photoshop, sang et tripes.
  • Contact

Attention!

Alors